SOMBRE ET PÉNÉTRANT, LE NOUVEL ALBUM DE RECONDITE : IFFY
Posté le 22.11.2014
par Lisa Burek

Cultivant l'art de l'électron libre, Recondite fait son retour sur le label berlinois Innervisions avec son nouvel album Iffy. Quand la techno de l'allemand flirte avec les émotions, la jubilation s'attise subtilement.

Recondite - Iffy

« Parfois heureux, parfois triste - mais toujours mélancolique ». Recondite, de son vrai nom Lorenz Brunner, est allé chercher l'inspiration là où les sentiers se gèlent : sa techno abyssale pétrifie autant qu'elle attire, inhibe autant qu'elle captive. Pour son troisième album, l'allemand Lorenz Brunner a choisi une ligne -faussement- tendre où les images défilent dans la tête. C'est sans doute la force de cet album : toucher le point de non-retour, s'immiscer avec délicatesse dans l'esprit et y laisser couler le son. Après le confidentiel On Acid et le voyageur Hinterland, le dernier bijou de Recondite narre son amertume sans tomber dans les clichés. Les images du clip « Levo » dévoilées en teasing de l'album sont d'ailleurs révélatrices : de grands espaces où l'homme n'est plus grand chose. Alors on se fait tout petit. On s'efface pour mieux se retrouver. On s'isole pour mieux se mélanger. L'atmosphère sombre s'y prête à merveille, le crépuscule distille son ambiance angoissante. On pense aux périodes cristallines de Pantha du Prince. Les premières notes de « Baro » posent le ton. Opaques. Dures. Presque sinistres. Comme un avertissement aux jeunes louveteaux téméraires. Les noms des morceaux miroitent ainsi cette inspiration patibulaire : duolo (souffrance, peine), tame (cratère situé sur mars, ou peut-être la rivière traversant le comté du Grand Manchester), buteo (une famille de rapaces)...

<object width="475" height="381" data="http://www.youtube.com/v/K0qwGPpimic&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" type="application/x-shockwave-flash"> <param name="data" value="http://www.youtube.com/v/K0qwGPpimic&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" /> <param name="wmode" value="window" /> <param name="allowFullScreen" value="true" /> <param name="src" value="http://www.youtube.com/v/K0qwGPpimic&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" /> <param name="allowfullscreen" value="true" /> </object>

Sa deuxième signature sur Innervisions assoit l'élégance de son nouvel album. Car le label allemand n'a plus à prouver de sa qualité : menés par Dixon et le duo Âme depuis presque 10 ans, les sorties de l'écurie accompagnent les amateurs les plus exigeants. David August, Orson Wells, Frankey & Sandrino, Agoria, Ian Pooley, Franck Roger, Laurent Garnier... Innervisions regarde vers l'avant, toujours. En quête de nouvelles formes d'appréhensions musicales, de nouvelles textures, de nouvelles matières, le label sait dénicher la singularité et l'authenticité dans l'éventail artistique. Recondite fait sans doute partie de ceux-là, comme une particularité qui ne s'aperçoit pas tout de suite mais qui s'apprivoise : on écoute, on apprécie, et puis, seulement, on comprend.