L'EMPLOYÉ DU MOIS : VIRGINIE SOZZI
Posté le 30.03.2015
par La rédaction

Au Sucre, des petites factures aux contrats des plus gros artistes : tout passe par les mains de Virginie. Responsable administratif de Culture-Next, elle veille au bon fonctionnement de l'économie du projet. Portrait.

Virginie Sozzi

Salut Virginie ! Quel est ton rôle au Sucre ?

Virginie Sozzi : Je suis responsable administratif et financier, soit un titre long pour dire "administratrice". Je gère au quotidien tout ce qui concerne l'administratif : la facturation des clients, le traitement des recettes, les factures fournisseurs, la comptabilité, la paie, les tarifs de billetterie, les contrats en tout genre, l'assurance... Bien évidemment je ne travaille pas seule ; Edouard gère tout ça avec moi. Plus globalement, mon rôle consiste à travailler avec la direction (notamment pour tout ce qui concerne les grands axes de gestion), la direction artistique qui est emmenée par Arty Farty (pour tout ce qui est budget et contrat artistique), les chargés de production, Célia et Marin, qui suivent les différents modèles budgétaires, le montage des événements et le bilan de chaque manifestation pour veiller à ce que le Sucre puisse toujours et encore proposer de nouvelles aventures aux spectateurs. Ce qui est passionnant dans mon métier, c'est que l'on a accès aux tenants et aboutissants de chaque projet et que l'on connaît toute la tuyauterie qu'il y a derrière chaque plateau ou événement proposé.

Depuis combien de temps fais-tu partie de l'équipe ?

V.S : Je fais partie du Sucre presque depuis le tout début de l'aventure. Je suis arrivée lorsqu'il a fallu mettre en chiffre le projet de ce lieu culturel. A l'époque, Cédrick est venu me proposer de travailler avec lui et Arty Farty autour de ce projet ambitieux qui consistait à créer un lieu culturel, à la fois lieu de vie nocturne et diurne, se voulant au croisement de différents publics et évoluant toujours dans la convivialité et l'échange. Le lieu se voulant entièrement privé (sans aucune subvention), il allait donc falloir inventer un modèle de production qui s'auto-finance entièrement en développant une activité autour de plusieurs axes : des projets culturels (clubbing, projets plus familiaux comme la Roller Disco ou le Super Dimanche, les apéros Après Le Travail, les concerts, etc.) et de la privatisation (la commercialisation du lieu pour des sociétés qui viennent y réaliser un événement d'entreprise, où le Sucre est en mesure de leur proposer une plus-value culturelle). C'est un beau défi, en ces temps, que nous relevons chaque jour.

Quel est ton meilleur souvenir au Sucre ?

V.S : Mon meilleur souvenir au Sucre est la première Roller Disco où j'ai osé chausser des patins à roulettes - il faut dire qu'ils étaient beaux : retro, bleu canard, très tendance quoi ! - pour accompagner ma fille sur la piste de danse. Et c'est avec sérénité (qui l'eût cru), voire même avec entrain que je me suis lancée, grâce aux notes de disco dispensées par le dj sur scène. Un moment sympa, plutôt familial en début d'après-midi ; parce qu'après 18h, ce sont plutôt les vieux de la vieille que l'on retrouve et là on arrête le patin pour s'installer pour l'apéro. Ma fille s'est même fait une copine, ce qui était plutôt plus mal car il n'y avait pas Juliette comme sur les Super Dimanche pour l'occuper avec des activités toujours plus créatives. Résultat : un bon après midi pour tout le monde !

Est-ce qu'il y'a un artiste que tu rêverais de voir programmé sur le rooftop ?

V.S : Prince en concert privé !

<object width="715" height="300" data="http://www.youtube.com/v/uAYQUbh8HHA&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" type="application/x-shockwave-flash"> <param name="data" value="http://www.youtube.com/v/uAYQUbh8HHA&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" /> <param name="wmode" value="window" /> <param name="allowFullScreen" value="true" /> <param name="src" value="http://www.youtube.com/v/uAYQUbh8HHA&amp;showsearch=0&amp;rel=0&amp;fs=1&amp;autoplay=0&amp;ap=%2526fmt%3D18" /> <param name="allowfullscreen" value="true" /> </object>

Tu prends des cours de réparation de fauteuil ? Tu peux nous en dire plus sur cette passion ?

V.S : Oui je prends des cours de réfection de fauteuils : en l'occurence il s'agit de deux bergères Louis XV que j'avais chinées, il y a quelques années. C'est un passe-temps qui demande beaucoup de patience : il faut mettre à nu les bergères pour en retrouver la structure en bois avant de remettre plusieurs couches de crin, de toile forte, de ouate, que l'on appointe, désappointe (là je pense que je viens d'inventer un mot), ré-appointe avant d'agrafer et de mettre enfin le tissu. On prend son temps et ça, ça fait du bien. J'aime bien les activités manuelles qui demandent toute notre attention car elle nous permettent de ne plus être dans la réflexion mais dans le geste.

Une bonne adresse à Lyon que tu voudrais partager avec nos lecteurs ?

V.S : J'aime la déco, les petites choses qui vont et viennent et qui apportent de la couleur et de la vie. Je dirais donc le Petit Souk, une boutique où l'on trouve de tout pour les petits, et Hyggelig, où on trouve des papiers peints, des tissus et des objets vintage avec des coloris de dingue : de quoi éveiller notre imagination.