Oval Space, cercle vertueux
Posté le 07.06.2016
par Julien Roche

Oval Space

A l'occasion de Trans Europe Express, notre cycle qui invite 14 clubs européens au Sucre cet été, nous avons fait une escapade à Londres, à la découverte d'un espace unique en son genre : Oval Space.

Assis à l’étage du bus à impériale, notre voyage sur Hackney Road semble bien long, quand soudain, se profile dans le fog humide et nocturne l’étrange structure en acier d’Oval Space : deux gigantesques puits de gaz qui dessinent depuis plus d’un siècle la skyline de l’East End. Welcome in Bethnal green: le paysage est quasi lunaire, voire fantomatique en cette nuit d’hiver. Difficile d’y apercevoir la ferveur habituelle et diurne de ce nouveau quartier branché. Car non loin, chaque dimanche on brunche au Broadway Market, on se pavane en vélo au bord du canal, et on boit des bières dans le pub du coin. Mais la nuit sait nous tromper : à quelques encablures, on arrive à l’entrée du club. Crée en 2011, Jordan Gross et Daniel Sylvester ont transformé cet établissement médical en un lieu multi-fonctions. 5 espaces : Oval Space, la terrasse, Oval Office, Oval Café & The Pickle Factory font de cet endroit un lieu pluriel et animé.

« Nous sommes ici, et pour longtemps »

Les sets de Body & Soul et les événements DirtyBird en 2012 ont très vite placé Oval sur la cartographie des clubs Londoniens. Et l’héritage anglais est lourd : Fabric ou feu Plastic People ont donné à Londres, la noctambule pointue, ses lettres de noblesse. Oval Space a très vite remporté son pari. « Nous sommes ici, et pour longtemps » déclare alors Hannah Briley, D.A du lieu. Oval fait partie de cette génération de clubs qui entend à la fois marquer son empreinte et garder une relative porosité avec son environnement, pour proposer et étonner en permanence. La programmation, séquencée en cycles (comme au Sucre) accueille résidences, festival, cinéma et culture food.

De Thom Yorke à Fred P.

Tout est possible ou presque dans ses 5 espaces : on y a vu passer un live de Thom Yorke, une conférence TedX, un mariage ou des projections de films indépendants. « Ne jamais tourner en rond » telle pourrait être la devise de Oval Space, qui doit son nom à ses icônes gazières voisines. Sa renommée elle, a été acquise par sa direction artistique. « Nous nous devons de proposer des lieux où le public doit avoir une totale confiance en la programmation et qu’il puisse venir les yeux fermés » déclare Jordan, fondateur du lieu.

Pickle

The Pickle Factory, l'annexe elliptique

Et très vite, l’espace a élargi son périmètre. A l’immense salle vitrée, se sont ajoutés le café, l’espace de co-working, et le dernier né : The Pickle Factory - en face - dans un ancien entrepôt de textile « L'une des caractéristiques des petites salles, c’est que vous avez l’impression de faire la fête à la maison. Vous êtes à l'aise, vous êtes en mesure d'établir un contact visuel avec les gens autour de vous et vous pouvez vous familiariser avec l'environnement et avec les gens qui sont autour de vous . C'est une expérience vraiment différente. A titre personnel, je pense que c’est vraiment important. » explique Jordan. C’est d’ailleurs cet espace qu’a choisi Fred P pour sa résidence trimestrielle. A quand le prochain agrandissement ? L’équipe ne semble pas à court d’idées, et c’est bien là le propre de sa forme : le cercle s’agrandit.

Oval Space