Matthew Dear
Ghoslty International
Dernières dates au Sucre
27.01.2017

Matthew Dear naît à Kingsville dans le Texas, puis déménage dans le Michigan au cours de son enfance. Là, il fréquente l'université du Michigan et découvre la techno de Détroit pour laquelle il se prend d'affection. Il rencontre Samuel Valenti IV au cours d'une soirée et co-fonde avec lui le label Ghostly International où il y signe ses premiers singles et EPs.

Il fonde ensuite à l'intérieur de Ghostly International la division Spectral Sound. Il continue à produire sous son patronyme et s'essaie, sous différents pseudonymes, à d'autres genres musicaux proches ou éloignés. Il rencontre alors sous son patronyme un premier succès avec le single Dog Days en 2003 et enchaîne les remix, les singles et les albums sous ces quatre noms au cours des années suivantes. Sous le pseudonyme de False, il est signé sur les prestigieux labels Plus 8 et Minus de Richie Hawtin et John Acquaviva. Il utilise de manière éphèmere le nom de Jabberjaw le temps d'un EP sortit sur le label allemand Perlon en 2003.

Il se fait ensuite remarquer avec Kisses EP, The Pong EP ou Mouth to Mouth sous le nom d'Audion ce qui l'amène notamment à mixer pour le célèbre label Fabric la compilation no 27 sortie en 2006.Sous le nom de Matthew Dear, il sort l'album Asa Breed en 2007 qui marque un tournant dans sa carrière. Moins électronique et plus lyrique, l'album est bien accueilli par la critique et le public. Dear, accompagné du groupe Matthew Dear's Big Hands formé pour l'occasion, entame alors une tournée américaine puis européenne, où il réalise notamment les premières parties du groupe anglais Hot Chip. En 2010, il accompagne le groupe Interpol sur plusieurs dates en Europe.

Matthew Dear sort un quatrième album en 2010 intitulé Black City puis un cinquième en 2012 nommé Beams. Habile mélange entre la pop et l'electronica, ce dernier est à nouveau bien reçu par la critique et le public. Il mixe en 2012 la compilation no 306 pour Resident Advisor.Il signe son retour sous le pseudonyme d'Audion avec la compilation Audion X en 2013, mélange d'anciens morceaux complété par des inédits, puis signe une collaboration avec Tiga sur le morceau Let's Go Dancing en 2013 puis Fever en 2014.