Pat Thomas
Strut Records
Kumasi, Ghana
Dernières dates au Sucre
10.10.2015

at Thomas débute en 1970 à Accra où il rejoint comme chanteur le New Broadway Dance Band du compositeur-guitariste Ebo Taylor avec lequel il signe Sweeter Than Honey. En 1971, il participe, toujours comme vocaliste, à l’album Nimpa Rebre (1971) de C.K. Mann. Enregistrant ensuite une série de hits avec les groupes The Sweet Beans et Marijata, adeptes de highlife, de funk, de soul, de pop ou de reggae, il s’impose vraiment en 1976 avec l’album Pat Thomas Introduces Marijata, suivi, en 1977, de Pat Thomas and Marijata, arrangé par Ebo Taylor qui est aussi à la guitare. L’orchestre Marijata est alors composé de Victor Tetteh (basse), Nat Prempeh (guitare, basse), Ekow Brown (congas), Kofi Addison (batterie), Osei Tutu (Flugelhorn), Bob Fician (orgue, claviers), Samuel Arhin (saxophone alto), Justice Garr (saxophone ténor), Remi (trombone) et Lola Everett (voix).

Pat Thomas et Ebo Taylor réaliseront en duo des albums, dont Hitsville Re-Visited (1982), avec le groupe Uhuru Yenzu ou encore Sweeter Than Honey Calypso ’Mahuno" and High Lifes Celebration (2006)...

A Hambourg en 1980, Pat Thomas réalise son disque, 1980, révélant une passion pour les synthés à travers un highlife flirtant avec le funk, la soul, le reggae, la pop ou le disco, des styles présents dans ses différents albums, dont In Action vol.1 (1982), Asante Kotoko : Golden Jubilee (1985), un album dédié à l’Asante Tokoto de Kumasi, l’équipe de football de sa ville natale, Kumasi, de la Région Asante ou Ashanti (à l’époque l’une des meilleures d’Afrique), Highlife Greatest Hits Mbrepa (1986), Anoma (1996) ou encore In Retrospect : Sika Ye Mogya (2005).

En 2015 est sorti son album « Pat Thomas & Kwashibu Area Band » pour lequel il s’est entouré Ebo Taylor ou Tony Allen.