Valentin Stip
Other People
Montreal
Dernières dates au Sucre
18.11.2015

A mi-chemin entre ambient et techno minimale, ce jeune expatrié s’apprête à sortir son premier album sur le label de Nicolas

Chez Valentin Stip, dominent l’épuration des sons, l’écho de quelque chose dans le grand rien du vide, l’expérimentation electro comme façon d’interroger : qu’est-ce que la musique ?

Bien sûr, rien de complètement neuf dans tout ça. Brian Eno a exploré l’espace pendant des décennies à la recherche de cette réponse, et certains actuellement, armés de grammaires musicales nouvelles, savent reformuler la question : des groupes comme Young Magic, Solar Year ou Bear In Heaven sont d’ores et déjà dans le futur.

Mais à la différence du premier, Valentin Stip est parfaitement contemporain, et son ambient ne s’éloigne jamais trop de ce qui se fait de mieux dans la techno aujourd’hui : un certain retour des 90’s. Et à la différence des seconds, il n’apparait pas dans le grand spectre de la pop. Ni voix, ni refrains, ni rien de trop construit ne vient en effet entraver les échappées bruitistes de ces compos évanescentes.