Yan Wagner Dj live
Pschent Music
Paris, France
Dernières dates au Sucre
23.08.2013

Toute la singularité de Yan Wagner tient dans sa posture d’électronicien qui chante et qui refuse de se cacher derrière ses machines. Autrement dit, un chanteur de pop électronique. En citant des références aussi diverses que D.A.F, Philip Glass ou DJ Hell, il lève seulement un pan de sa discothèque.
Si la thématique temporelle du disque est déjà arrêtée – comme l’annonce l’explicite titre Forty Eight Hours, premier single choisi aux réminiscences New Order –, Yan Wagner s’en remet à l’expertise d’Arnaud Rebotini dans son studio du XVIIIe arrondissement. Là-bas, ils empilent les boîtes à rythmes (TR-808, TR-909) et les synthétiseurs vintage.
Gardant à l’esprit le modèle d’Exit Planet Dust (1995) des Chemical Brothers comme premier album accompli, Yan Wagner trouve la bonne formule, entre pop mélodique et production technoïde. “Je ne voulais pas d’un son estampillé 2012 pour que mon disque puisse résister à la patine du temps”, résume-t-il. “Pour le reste, j’ai écrit les paroles en buvant du vin rouge”. A retrouver sur l'album, Forty Eight Hours sorti en octobre 2012 chez Pschent.